Comment utiliser une yaourtière ?

Lorsque nous souhaitons acquérir un nouvel appareil électroménager, la principale question qui vient à l’esprit est son mode de fonctionnement. Nous sommes en effet légitimement en droit de nous demander si notre appareil sera suffisamment ergonomique pour être utilisé simplement, afin que nous puissions atteindre les objectifs que nous nous fixerons. Et les yaourtières ne font bien entendu par exception à la règle puisque selon les modèles, la facilité d’utilisation peut être très compliquée, ou bien, dans certains cas, comme pour la yaourtière Klarstein Gaia, l’ergonomie peut être à son maximum, ce qui fera bien entendu augmenter de façon exponentielle votre satisfaction. Désormais, la plupart des marques essaie d’optimiser la satisfaction de ses clients en développant des produits efficaces et qui demandent le moins d’efforts.

Lors de votre visite sur Yourtiere.info, vous trouverez donc de nombreuses yaourtières qui ont été testées par nos soins afin que vous sachiez exactement ce qu’elle valent, et pour que vous puissiez vérifier en un clin d’œil si celles qui vous intéressent sont effectivement celles qui vous offriront une expérience d’achat inoubliable, et donc, une satisfaction à la hauteur de vos espérances. Mais nous avons également mis à votre disposition de nombreux guides d’achat qui vous permettront de choisir au mieux votre prochain appareil, en ayant la garantie que celui-ci comblera toutes vos attentes. Vous pourrez par exemple apprendre comment choisir sa yaourtière ou bien quels sont les avantages d’une yaourtière par exemple.

yaourtiere-multidelices-seb-yg6581fr

Dans cet article, nous allons donc nous focaliser sur le principe de fonctionnement d’une yaourtière, et nous vous expliquerons par la suite comment utiliser une yaourtière en ayant la garantie que le résultat sera aussi exceptionnel que ce que vous imaginiez en commandant votre nouvel appareil. Ainsi, lorsque vous recevrez votre yaourtière, si ce n’est pas déjà le cas, vous serez prêt à l’utiliser dans les meilleures conditions, et donc, en a tirer les meilleurs bénéfices. Notez que quel que soit le modèle que vous aurez sélectionné, le principe de fonctionnement sera toujours exactement le même. La marque de votre modèle importe donc peu dans ce cas, puisque la façon de faire est toujours la même, ce qui a pour effet d’ajouter toujours un peu plus d’intérêt à ce type d’appareil.

Le mode de fonctionnement d’une yaourtière

Une yaourtière, quelle qu’elle soit, qu’il s’agisse de la Domoclip DOM159 ou  de la Seb YG500100 par exemple, se base sur un principe très simple pour créer des desserts qui est utilisé partout dans le monde de la même façon. Concrètement, pour qu’un yaourt puisse être consommable et avoir la consistance que nous leur connaissons, il est indispensable que le lait utilisé fermente grâce au développement de deux bactéries présentes naturellement dans le lait, et totalement inoffensives pour notre santé, bien au contraire. Les deux bactéries présents dans les yaourts sont la lactobacillus bulgaricus et la streoptococcus thermophilus. Celles-ci, pour se développer, ont besoin d’un chaleur suffisamment élevée, qui est idéalement comprise entre 40 et 45°C. Lorsque nous dégustons un yaourt nature, nous sentons généralement un arrière goût acide qui est du à ces bactéries, c’est pourquoi, comme nous le verrons, il peut être nécessaire d’ajouter un peu de sucre pour adoucir le yaourt.

Pour que votre lait se transforme en yaourt, il devra donc subir plusieurs phases de transformation jusqu’à aboutir à la texture plus proche du gel que du liquide. Il est important de noter que n’importe quel lait peut être utilisé pour la création de yaourts, ce qui est particulièrement intéressant puisque selon vos goûts, vous pourrez tout à fait utiliser la matière première qui vous intéresse. Si vous êtes allergique au lactose par exemple, vous pourrez utilisé un lait exempt de cette matière. Si pour des raisons de santé, vous ne devez boire que du lait de brebis, cela ne vous posera non plus aucun problème. Enfin, pour citer un dernier exemple, si vous êtes végétalien, dans ce cas, le lait de soja ou d’amande pour être utilisé. La personnalisation infinie offerte avec les yaourtière explique donc en grande partie leur succès qui ne cesse de s’accroître de jour en jour.

klarstein-gaia-2

Pour revenir sur le mode de fonctionnement précis d’une yaourtière, il est donc utile de garder en tête que malgré tous les traitements que devra subir votre lait avant de se transformer en yaourt, de votre côté, vous n’aurez que très peu d’actions concrètes à réaliser. Votre yaourtière, qui pourrait être la Cuisinart YM400E par exemple, s’occupera de toutes les étapes, hormis la préparation initiale. Ainsi, créer vos propres yaourts à la main ne sera aucunement compliqué pour vous, et ce, quel que soit votre niveau d’expérience en cuisine puisque même les enfants pourront s’essayer à cette pratique. Pour tirer les meilleurs avantages de votre yaourtière, nous vous conseillons donc de suivre les étapes ci-dessous qui vont vous expliquer pas à pas comment obtenir des yaourts divinement bons qui régaleront chaque membre de votre famille, sans exception.

L’utilisation d’une yaourtière

Nous allons donc vous expliquer ci-après comment utiliser votre yaourtière de la meilleure des façons, afin que vous puissiez profiter de desserts à la fois onctueux, frais, et d’une saveur naturelle qui impressionnera l’ensemble de votre entourage. Immédiatement après avoir goûté pour la première fois à vos propres desserts, vous n’imaginerez plus jamais pouvoir vous passer de votre nouvel équipement culinaire. Il y a en effet de fortes chances pour que vous souhaitiez l’utiliser tous les jours, pour élaborer des recettes toujours plus osées, et pour profiter de produits dotés d’exceptionnelles qualités nutritives particulièrement recommandées pour acquérir une hygiène de vie optimale.

La préparation des yaourts

Tout d’abord, vous devrez commencer par créer la base de vos yaourts. Pour cela, vous pourrez vous aider d’un livre de recettes de yaourts. Certains modèles de yaourtières que nous avons eu l’occasion de tester sont livrés avec des livres de recettes, comme la yaourtière Multidélices Compact Seb YG6571FR par exemple. Vous trouverez dans ces guides les étapes à réaliser pas à pas, et les bons dosages en fonction de votre machine. Effectivement, toutes les yaourtières ne se valent pas. Certaines peuvent créer environ un litre de dessert grâce à leurs six pots adaptés, tandis que d’autres sont capables de produire plus de 2,5 litres grâce à douze pots de grande capacité. Selon vos besoins, il vous faudra donc bien choisir votre yaourtière en fonction de ce critère également.

Pour commencer, vous devrez donc vous équiper d’un saladier qui servira à accueillir la préparation des yaourts. Commencez par verser votre lait à l’intérieur. Nous vous recommandons d’effectuer un test dans un premier temps, en partant sur la base d’un litre de lait, ce qui vous permettra, à peu de choses près, de réaliser un peu plus d’un litre de dessert. Lorsque le lait est versé, selon vos goûts, vous pouvez éventuellement verser un peu de sucre en poudre à l’intérieur, ou même de la stévia si besoin. Pour le sucre, nous vous conseillons de ne pas dépasser les trente grammes si vous prévoyez de ne rien y ajouter par la suite. En revanche, si vous avez prévu des fruits ou du cacao par exemple, ces ingrédients étant sucrés, n’ajoutez que dix grammes de sucres afin de profiter d’un dessert très goûteux et pas sucré à outrance.

cuisinart-ym400e-yaourtiere-fromagere

A ce moment, votre préparation est déjà presque prête, et vous y aurez passé moins d’une minute. Si vous souhaitez créer des yaourts natures, vous pouvez directement passez à l’étape suivante. En revanche, si vous voulez mettre en place des recettes plus élaborées, il vous faudra donc ajouter quelques ingrédients à votre mélange. A ce niveau, et toujours selon vos goûts, vous pourrez ajouter tous les ingrédients qui vous plaisent à votre création. Des fruits en morceaux ou mixés, du cacao en poudre ou fondu, des noix concassées, etc, les possibilités sont quasiment infinies. Par exemple, le livre de recettes fourni avec la yaourtière Cuisinart YM400E présente des recettes très originales que vous aurez à cœur de tester pour enrichir votre expérience d’utilisation et élargir vos connaissances dans ce domaine. Si l’envie vous en prend, vous pourrez même ajouter des confiseries, de la pâte à tartiner, des arômes de fleurs ou bien des biscuits concassés par exemple. Ajoutez donc tous les ingrédients qui vous plaisent, en faisant tout de même attention au mariage des saveurs.

La dernière étape à ce niveau consistera à mélanger le tout, simplement à l’aide d’un fouet. Si vous voulez vous assurer que votre base correspond à l’idée que vous avez du résultat final, vous pouvez tout à fait la goûter. Elle n’aura bien entendu par le même goût que le produit fini, mais vous pourrez tout de même constater l’équilibre des saveurs et savoir si vous devez éventuellement ajouter un peu de sucre, ou à l’inverse, ajouter du lait car elle est trop sucrée. Une fois que votre préparation au point, versez donc cette préparation dans les pots fournis avec votre yaourtière, puis passez à la suite.

La mise en cuisson

La mise en cuisson est extrêmement importante puisque bien souvent, l’insatisfaction des clients liée à leur yaourtière vient d’une erreur trop souvent commise à ce niveau. En effet, lorsque votre préparation sera empotée, vos pots devront être placés dans l’appareil. A noter qu’aucun placement particulier n’est recommandé puisque toutes les yaourtières comme la Severin 3516 chauffe uniformément lors de leur mise sous tension. Donc placez vos pots grossièrement mais faites attention à ce que les pots ne soient surtout pas fermés. S’ils sont fermés, votre appareil travaillera pour rien et votre dessert sera raté. Les bactéries citées précédemment ont effectivement besoin de chaleur pour transformer le lait en yaourt, mais elles ont également besoin d’air pour respirer, sans quoi elle mourront et ne feront donc pas leur travail. Évitez donc cette erreur de débutant et placez vos pots à l’intérieur de la yaourtière.

domoclip-dom159-2

Ensuite, selon le modèle que vous aurez sélectionné, vous pourrez choisir le programme qui vous convient. Par exemple, la yaourtière Seb YG652822 dispose d’un panneau de contrôle qui vous permet de choisir entre de nombreuses sortes de yaourts différents. Lors de cette étape, vous pourrez choisir d’élaborer un yaourt à boire, un yaourt plus onctueux ressemblant à une crème dessert ou un yaourt plus compacte, selon vos préférences. Faites attention cependant lors de votre choix car quelques yaourtières ne proposent pas cette option et utilisent une seule et même cuisson, quelle que soit votre préparation. Une fois votre choix effectué, lancez le programme, et passez à la suite.

A cet instant, vous n’aurez plus aucune action à réaliser, si ce n’est attendre. Toujours  selon le modèle que vous aurez choisi, et selon le type de yaourt que vous souhaiterez obtenir, le temps d’attente sera plus ou moins long. Par exemple, avec un appareil comme le Domoclip DOM159, vous n’aurez pas le choix, vous devrez attendre au minimum dix heures avant que vos dessert ne soient prêts. D’autres en revanche, comme la yaourtière Klarstein Gaia sont capables de vous procurer un résultat en seulement trente minutes. Concrètement, lors de cette étape, la yaourtière va produire une température comprise entre 40 et 45°C afin que les bactéries puissent proliférer et donc transformer le lait en yaourt. Pendant cette étape, il est primordial que vous n’ouvriez pas le couvercle de votre appareil, au risque que la température redescende brutalement, ce qui anéantirait votre travail. Enfin, sachez que quelques modèles sont programmables comme la yaourtière programmable Moulinex YG231E32 Yogurteo. Cette fonction est particulièrement appréciable puisque vous pouvez faire en sorte que vos yaourts soient prêts juste avant votre repas, afin qu’il bénéficient d’une fraîcheur optimale lorsque vous les dégusterez.

L’après cuisson

Lorsque la cuisson de vos yaourts sera terminée, selon l’appareil que vous posséderez, vous en serez averti, ou non. Certains modèles disposent d’un minuteur intégré comme la yaourtière Multidélices Compact Seb YG6571FR qui émet un bip pour vous indiquer que vos yaourts sont prêts. Pour d’autres modèles de gammes inférieure, il vous faudra en revanche vous mettre un rappel pour savoir quand retirer vos créations car vous ne serez pas averti par votre appareil. Dans tous les cas, lorsque la cuisson est finie, ne vous jetez pas sur vos couverts pour déguster vos yaourts car ceux-ci viendront d’être chauffés. Ils auront donc besoin d’être refroidis avant d’être dégustés.

seb-yg500100-yaourtiere-duetto-2

Nous vous conseillons donc dans tous les cas de placer vos yaourts au moins une heure au réfrigérateur afin de les laisser refroidir tranquillement. Si vous êtes impatient d’y goûter, prenez votre mal en patience et évitez de les placer au congélateur puisque le choc de température détruirait le résultat obtenu. En attendant une heure, vous profiterez donc de produits frais et onctueux, qui seront dans les meilleures conditions pour vous restituer tous leurs arômes.

Mais si vous ne souhaitez pas les déguster immédiatement, vous pouvez également les laisser au réfrigérateur plusieurs jours. Dans ce cas précis, nous vous recommandons de ne pas dépasser les quinze jours. Du fait que contrairement à ceux du commerce, vos yaourts ne disposent pas de conservateurs, leur conservation sera donc de fait moins longue. A ce propos, la yaourtière Moulinex DJC241 Yogurta dispose d’un atout véritablement ingénieux et intéressant. Sur chaque pot se trouver une sorte de petite mollette que vous n’aurez qu’à tourner pour indiquer la date de fabrication de vos yaourts. Ainsi, en ouvrant le frigo, vous saurez immédiatement où en est la conservation de vos desserts, et vous saurez donc de fait s’ils sont toujours consommables ou non.